Aseptic packaging covid

Comment l'industrie de l'emballage aseptique a atteint de nouveaux sommets pendant le COVID-19

Le COVID-19 a radicalement changé les habitudes d'achat des consommateurs du monde entier. Dès que le COVID-19 s'est répandu dans toute l'Europe, le stockage des aliments est devenu la norme aux États-Unis[1], dans l'UE et en Asie[2]. Entre le 26 février et le 11 mars, les dépenses américaines ont augmenté de 50%, puis ont rapidement diminué dans la plupart des catégories, à l'exception de l'alimentaire. Là où des confinements étaient en place, les dépenses alimentaires étaient trois fois plus élevées que la moyenne américaine. Les commandes à domicile ont entraîné une réduction de 32% des dépenses au restaurant, les personnes plus riches et plus âgées étant beaucoup plus disposées à stocker que les plus jeunes et que les moins fortunés[3].

Indépendamment du bilan humain, l'impact de la pandémie a été dramatique. Dans l'industrie agroalimentaire, la chaîne d'approvisionnement a subi l’impact plus important. Selon Resilience360, «la pandémie a révélé les vulnérabilités d'une industrie historiquement dépendante du travail manuel». Bien que la vie s'adapte rapidement à un monde distant, et automatisé, la plupart des acteurs n'était en effet pas préparée à une pénurie de personnel lorsque le nouveau coronavirus a frappé. Les achats dictés par la panique, mis avec les fermetures d'usines et à une pénurie mondiale de carton[4] et de polymères[5], ont conduit à des hausses de prix des matières premières. En raison des restrictions relatives aux confinements, les coûts de fonctionnement et de main-d'œuvre ont également augmenté, entraînant une hausse des prix des denrées alimentaires[6]. At the same time, unsubstantiated claims of milk ingredients being useful against COVID-19 started spreading[7]. En même temps, des propos infondés sur l'utilité des ingrédients laitiers contre le COVID-19 ont commencé à se répandre. Malgré les prix plus élevés, l'inquiétude accrue concernant le virus et le fait que le lait soit naturellement associé à l'hygiène étaient des raisons plus que suffisantes pour déclencher un pic de demande. Ce n'a pas été un phénomène temporaire. Au contraire, il s'est agi d'un changement de comportement des consommateurs dans le monde entier, passant d'une durée de conservation courte à une durée de conservation plus longue et surtout vers le lait UHT[8]. Heureusement, l'industrie alimentaire a pu s'adapter rapidement à cette nouveauté, surmontant les conditions de marché les plus difficiles de l'histoire moderne - un changement qui, en fin de compte, a conduit le secteur de l'emballage à de nouveaux sommets

Lait UHT : le lien entre COVID-19 et le conditionnement stérile en emballage aseptique

Un changement important dans les tendances de consommation a été l'augmentation stupéfiante de la consommation de lait UHT[9] . Les clients souhaitant réduire le nombre de visites dans les points de vente, la demande de lait UHT, donc à plus longue durée de conservation, a explosé. Par exemple, la vente de produits laitiers tels que le lait ultra-traité (UTH) a connu une augmentation de près de 20 pour cent en Inde et de 279 pour cent dans le monde[10]

La raison principale de ce changement rapide et important des consommateurs est la durée de conservation plus longue et la facilité d'utilisation du lait UHT. Mais non seulement : selon McKinsey, dans le monde du COVID-19, toute solution d'emballage doit intégrer trois éléments indispensables : un bon concept de durabilité ; une idée axée sur l'hygiène ; une forte présence dans le commerce électronique et un design pour une consommation rapide[11]. Étant donné que de plus en plus de produits sont vendus en ligne, les conceptions d'emballage ont besoin d'une mise à jour - encore plus si elles étaient destinées aux créneaux de vente au détail. Cela peut entraîner des revisitions pour éviter d'endommager le produit, améliorer l'expérience client ou augmenter la productivité. À cet égard, le lait UHT représente une proposition de valeur convaincante., Étant « écologique », il est produit avec un traitement stérilisant et ultra-thermique et, l’emballage étant peu encombrant, il est beaucoup plus facile à stocker et à transporter. Également important, là où le lait est vendu en vrac, les produits laitiers ont enregistré un passage des consommateurs du lait en vrac au lait conditionné des plus grandes marques. Il s'avère que le processus de conditionnement stérile du lait UHT est devenu de plus en plus attrayant pendant la pandémie au détriment du lait frais conditionné et du lait en vrac.

Changements de mode de vie pour les boissons : conditionnement des jus et des substitutifs laitiers

La consommation en ligne ne cesse d'augmenter. Les plateformes de livraison comme Instacart, Walmart, Grocery et Shipt ont connu des pics de ventes significatifs[12]. À la lumière de ce phénomène, la consommation a également changé : alors que 32% ont pris du poids pendant le confinement, 15% ont opté pour des solutions plus saines, comme des alternatives laitières en brique carton ou des jus[13].

Selon Nielsen, au cours des quatre premières semaines conclues le 28 mars 2020, les ventes au détail américaines de jus d'orange ont bondi de 38% d'une année à l'autre, ce qui a entraîné une augmentation des emballages de jus. L'augmentation concernait en grande partie la catégorie «100% jus d'orange» - un produit historiquement corrélé à la saison de la grippe. Fait intéressant ; cette décision dénote une inversion de tendance, car la disponibilité par habitant, qui sert d'indicateur de la consommation, a progressivement diminué au cours des deux dernières décennies - de 6,1 gallons en 1998 à 2,5 gallons en 2018[14].

Une autre option qui gagne du terrain est la solution végétalienne. Parmi ceux qui ont abandonné la viande, une alternative populaire est le lait d'amande (42%), le lait de soja (36%), avec 54% et 42% de ceux qui ont essayé le lait de soja et le lait d'amande disent qu'ils en feront un achat régulier même après la fin des commandes liées au confinement[15].

En ce qui concerne le conditionnement des alternatives laitières et des jus, un des grands avantages des briques carton est leur facilité d'utilisation et leur praticité. Non seulement les briques ont une durée de conservation plus longue, mais elles peuvent également être stockées à la maison et en plus, elles ne sont pas aussi fragiles que le verre, peuvent être pliées après la consommation et, enfin et surtout, sont légères.

Pourquoi l'emballage aseptique IPI est une opportunité séduisante à l'époque du COVID-19

Il est incontestable que COVID-19 a changé le monde de l'emballage. La durabilité, bien qu'elle demeure une tendance qui conditionne l'industrie, n'est pas le moteur principal comme elle l'était auparavant. La sécurité est une préoccupation bien plus grande : l'hygiène devenant de plus en plus importante dans la vie d'aujourd'hui, les préférences des consommateurs évoluent rapidement vers une longue durée de conservation et un emballage stérile, qui, ironiquement, est également une option durable. Dans ce contexte, l'emballage aseptique en carton est sans aucun doute un facteur gagnant. Le processus méticuleux de stérilisation aseptique, la facilité d'utilisation des briques en carton, l’emballage écologique ont tous fait la fortune de la catégorie. En effet, le lait et les jus UHT sont à la hausse et les alternatives aux boissons laitières gagnent du terrain. En raison de l'évolution des besoins du marché, une conditionneuse aseptique pour briques carton qui soit efficace, fiable et de haute qualité est de plus en plus cruciale de jour en jour.

IPI est l'un des principaux fournisseurs de solutions complètes pour les emballages aseptiques en carton pour l'industrie des aliments et des boissons liquides. Depuis plus de 40 ans, IPI fournit des emballages aseptiques innovants, des conditionneuses de pointe et un support technique sur mesure. Fiers de faire partie du groupe Coesia, IPI opère actuellement dans 50 pays.

Les conditionneuses IPI sont optimisées pour les boissons et les produits alimentaires liquides - en particulier le lait, les boissons dérivées du lait et les alternatives végétales, les jus, les vins, les bouillons et le coulis de tomate. Conçues pour garantir la flexibilité de s'adapter aux tendances de consommation en constante évolution, les conditionneuses IPI offrent des performances sans compromis sur la simplicité et la fiabilité. Mais non seulement à haut débit: les lignes aseptiques de notre société sont polyvalentes et adaptées aux volumes de production faibles ou élevés (de niche ou à grande échelle). En effet, IPI garantit des solutions prêtes pour le marché, que ce soit pour des lignes de conditionnement simples ou pour de grands projets clé en main. De plus, les emballages IPI sont de haute qualité et, grâce à leur structure multicouche et à des protocoles d'assurance qualité, très stricts, ils sont capables de préserver les propriétés organoleptiques jusqu'à 12 mois à température ambiante, en gardant les produits sûrs, frais et avec leur saveur originale sans besoin de réfrigération ou de conservateurs.
 

Si vous recherchez un partenaire solide avec un savoir-faire spécialisé dans l'emballage aseptique en carton, ne cherchez pas plus loin. Contactez-nous : nous serons heureux de vous offrir nos solutions dédiées et de travailler à vos côtés pour vous aider à résoudre tout problème.

 

[1] Source:USA Today
[2] Source:Irish Times
[3] Source:Kellogg Insight
[4] Source:Packaging Europe
[5] Source:MRW
[6] Source:Mitchell Republic
[7] Source:Reuters
[8] Source:Markets and Markets
[9] Source:Economic Times
[10] Source:Research and Markets
[11] Source:McKinsey
[12] Source:Spoonshot Engineering & Data Science
[13] Source:Consumer Reports
[14] Source:CNN
[15] Source:The Vegan Society

IAN augmente sa productivité avec FX120, la nouvelle conditionneuse aseptique à grande vitesse de IPI Installation à distance et mise en service de conditionneuses aseptiques en Côte d'Ivoire: un cas de succès.