FOOD WASTE AND PACKAGING

Le rôle des emballages dans la lutte contre le gaspillage et les pertes alimentaires

Près de la moitié de tous les fruits et légumes sont jetés chaque année. Selon The Guardian et l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), "environ about un tiers de la nourriture mondiale est gaspillée ": rien qu'aux États-Unis, 30 % de la nourriture est gaspillée, tandis que la quantité de nourriture jetée chaque année en Europe pourrait nourrir plus de 200 millions de personnes. Si le gaspillage alimentaire était un pays, il serait finalement le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre au mond, représentant 3,3 milliards de tonnes de dioxyde de carbone.

Le gaspillage alimentaire - "la diminution de la quantité ou de la qualité des aliments résultant des décisions et des actions des détaillants, des prestataires de services alimentaires et des consommateurs" - et les pertes alimentaires - "la diminution de la quantité ou de la qualité des aliments résultant des décisions et des actions des fournisseurs de la chaîne alimentaire, à l'exclusion des détaillants" - sont des problèmes bien connus. 

En effet, même si, à première vue, le gaspillage et la perte de nourriture ne semblent pas être des problèmes liés à l'environnement, ils jouent un rôle majeur dans le le processus du changement climatique; il suffit de considérer que produire, transporter et laisser pourrir la nourriture est responsable de 8 à 10 % des gaz à effet de serre dans le monde, puisque les aliments gaspillés finissent généralement dans des décharges, où ils subissent un processus de décomposition anaérobique qui provoque des émissions de méthane et de CO2. En outre, le gaspillage des aliments revient à gaspiller toute l'énergie et l'eau nécessaires pour les cultiver, les conditionner et les transporter et, bien évidemment, toutes ces activités ont un impact sur le changement climatique.

INFOGRAPHIC_FOODWASTE_1

En outre, selon un rapport de l'université RMIT, la population mondiale devrait atteindre 9 milliards d'habitants d'ici 2050, ce qui signifie que la demande de nourriture va augmenter de 77 % malgré la capacité réduite de produire suffisamment de produits alimentaires en raison du changement climatique, de l'érosion, de l'utilisation conséquente des terres et de la diminution de l'approvisionnement en eau propre ; un véritable « dilemme du prisonnier » de John Nash. 

La valeur de l'emballage pour assurer une sécurité alimentaire adéquate

Il n'est pas surprenant que la lutte contre la perte et le gaspillage de nourriture soit l'un des principaux défis de notre époque, car la réduction de cet important gaspillage de nourriture améliorerait la sécurité alimentaire et la nutrition, réduirait les émissions de gaz à effet de serre, augmenterait la productivité et la croissance économique et, enfin et surtout, diminuerait la pression sur les ressources en eau et en terres. 

Aujourd'hui, l'emballage joue un rôle clé dans ce domaine, même s'il est généralement considéré comme ayant un impact négatif sur l'environnement. 

La vérité est que l'emballage alimentaire est un facteur clé dans la gestion de la sécurité alimentaire, étant donné qu'il peut protéger les aliments et leurs propriétés organoleptiques en partant du champ de récolte jusqu’aux magasins, tout en augmentant leur durée de conservation et en améliorant le processus de stockage. C'est pourquoi l'emballage alimentaire peut être considéré (et utilisé) comme un outil permettant de réduire le gaspillage alimentaire dans la chaîne d'approvisionnement de demain et de protéger l'environnement des conséquences menaçantes du changement climatique, en préservant les ressources (surtout l'eau et le sol) utilisées pour la culture et la production. 

Il est donc important de concevoir des emballages qui protègent correctement les aliments et permettent au consommateur d'utiliser pleinement le produit.

Pourquoi le carton aseptique est-il le meilleur choix : l'approche d'IPI en matière de durabilité

IPI est un fournisseur leader en matière de solutions et de systèmes complets de conditionnement aseptique. IPI propose des emballages durables en carton multicouches composés à 70% de carton, qui peut être extrait de forêts gérées de manière responsable per le FSC®

L'emballage carton multicouche est la meilleure solution lorsqu'il s'agit de déchets alimentaires: en effet, non seulement les cartons IPI sont respectueux de l'environnement, mais ils sont également aseptiques, ce qui signifie qu'ils peuvent conserver les aliments à l'abri des bactéries nocives, les maintenir nutritifs et savoureux, grâce au processus de remplissage et de fermeture aseptique, et surtout sains pendant longtemps, sans qu'il soit nécessaire de recourir à des conservateurs et à la réfrigération.

En résumé, en supprimant le besoin de réfrigération, la technologie UHT permet non seulement de réaliser d'importantes économies d'énergie et de coûts, mais aussi de rendre les produits alimentaires disponibles partout et en toute sécurité, notamment dans les régions du monde en voie de développement. Cet aspect, associé à un emballage plus petit et plus réduit, permet une gestion plus efficace et plus intelligente du produit tout au long de la chaîne d'approvisionnement, puisque le consommateur n'est pas obligé à une surconsommation inutile et à une détérioration inévitable des aliments. En outre, les emballages réduits sont parfaitement adaptés à la consommation nomade: les petits emballages facilitent tout cela et évitent le gaspillage alimentaire, même dans les situations d'urgence

INFOGRAPHIC_FOODWASTE_2

En outre, le bouchon à vis Twist de IPI est également disponible en version bio (autre point positif pour l'environnement) et permet une utilisation plus pratique tout en aidant à conserver le produit plus longtemps, une fois l'emballage ouvert ; c'est un bon exemple de comment la gestion intelligente des systèmes de fermeture peut facilement réduire la production de déchets dans les familles

La protection des aliments et la prévention de la détérioration ont toujours été des conditions préalables majeures pour le conditionnement des aliments. Cependant, le problème du gaspillage alimentaire retient de plus en plus l'attention : la production alimentaire actuelle est en effet responsable d'un tiers de l'impact climatique et elle est en outre évaluée en raison de ses énormes conséquences environnementales, humanitaires et économiques qui ne feront qu'empirer au fur et à mesure que la population mondiale continuera de croître et que le changement climatique deviendra de plus en plus critique. 

À cet égard, nous ne devons pas considérer l'emballage alimentaire comme une partie du problème, comme il l'a toujours été, mais plutôt comme une solution: un emballage plus intelligent peut permettre de lutter contre le gaspillage alimentaire en réduisant la détérioration des ressources et en favorisant un comportement de consommation plus durable. Le temps est venu pour l'industrie alimentaire et de l'emballage d'assumer une plus grande responsabilité dans la compréhension et la prise en compte des besoins mondiaux et environnementaux des consommateurs. 

Plus qu'un emballage alimentaire : les cartons aseptiques peuvent également protéger l'environnement. 

See all news See all news