IPI_beverage_trend_market

Le top 5 des tendances de consommation de boissons en 2022

Les tendances de consommation deS boissons ont radicalement changé en l'espace de deux années seulement. Les confinements[1] qui ont suivi la pandémie ont eu un impact non seulement sur le commerce international, mais aussi sur les principales priorités et les goûts des consommateurs. Aujourd’hui, plus de deux ans après que le premier cas de COVID-19 ait été signalé en Europe, le monde rouvre progressivement et les préférences en termes de goût changent à nouveau.

Comment ? Voici les 5 principales tendances de consommation de boissons en 2022.

#1 S'approvisionner localement, acheter dans le monde entier

En mars 2020, près de 3 milliards de personnes ont été confinées[2]. Soudain, le monde entier s'est mis à acheter des biens en ligne[4]. Sans alternative, les personnes âgées, le groupe d'âge qui n'était pas pour la plupart familiarisé avec les achats en ligne, se sont convertis au numérique. En quelques mois, la tranche d’internautes de plus de 55 ans est passée de 6 %-8 % à 25 %-30 %. Au plus fort de la pandémie, dix années de croissance du commerce électronique se sont reproduites en l'espace de seulement 90 jours[5].

Cela a mis le commerce mondial sous pression, provoquant une perturbation de la chaîne d'approvisionnement mondiale et une croissance de l’inflation. Non seulement. La pandémie a également déclenché plusieurs phénomènes qui ont changé la donne, comme le développement du télétravail[6], la Grande Vague de démissions[7], la valeur des communautés et de la qualité de la vie dans les localités suburbaines et rurales au détriment de vastes zones métropolitaines[8] et enfin, la montée en puissance des amants de la planification des plans B qui, soucieux de la frénésie de stockage de 2020[9], recherchent des options en ligne.

En le même temps, une tendance autre visant une autre forme de marché s’est imposée, à savoir l'évolution vers les produits locaux. Avec les réseaux de distribution en plein désarroi, acheter local n'est pas seulement une nécessité pour la plupart des gens, mais aussi un moyen de prendre position pour l'innovation durable, car ils les gens préfèrent de plus en plus soutenir les magasins de proximité plutôt que les géants de la technologie et de la grande distribution. Avec la réouverture de l'économie et l'aggravation des données sur l'inflation[10], la capacité des marques à répondre à la demande de leurs clients de manière plus efficace et locale, combinée à une stratégie de vente au détail omnicanal[11], jouera un rôle déterminant dans le futur.

#2 Passez à l’écologie ou rentrez chez vous

L'activisme vert n'a jamais été autant à la mode. Une enquête réalisée en 2020 par First Insight a révélé que 34 % des membres de la génération X, 23 % des baby-boomers et la plupart des consommateurs américains de la génération Z seraient disposés à payer 10 % en plus pour des produits plus respectueux de l'environnement[12]. En effet, plus d'un tiers des consommateurs du monde entier est prêt à payer plus pour des biens et des services durables[13]. La planète planète passe avant tout[14]. Pour conquérir le cœur et l'âme de cette population soucieuse de l'environnement, les entreprises repensent leurs modèles commerciaux et leurs chaînes de valeur pour se concentrer sur les énergies renouvelables et le recyclage. Fabrication éthique et économie circulaire sont les maîtres mots de cette nouvelle ère.

Dans ce contexte, la traçabilité est de la plus haute importance. Contrairement aux idées reçues, les consommateurs vérifient les étiquettes et tiennent également compte des emballages durables lors de leurs achats. Une étude de McKinsey montre qu'environ 35 % des consommateurs achèteraient des produits supplémentaires avec un emballage durable s'ils étaient plus disponibles dans les magasins, disponibles pour plus de produits et mieux étiquetés (avec l’indication d’un emballage écologique).

Enfin et surtout, l'ACV occupe de plus en plus le devant de la scène. Afin d'évaluer correctement leur impact environnemental, les marques s'appuient de plus en plus sur l'analyse du cycle de vie, ou ACV - une méthodologie basée sur les données qui analyse la question du développement durable sous tous les angles, y compris l'extraction des matières premières, la fabrication des composants, l'assemblage, la consommation d'énergie, le recyclage et l’élimination en fin de vie.

#3 Nouvelle vie, nouveau style, nouvelles valeurs

La pandémie n'a pas seulement changé la vie des gens ; elle a également changé leurs valeurs. Les gens déménagent en banlieue[15], changent de travail[16], voire de mode de vie. Ils adoptent un Nouveau Mode de Vie en reconsidérant leurs objectifs et leurs actions pour les poursuivre. Après deux ans d'alerte élevée due à la pandémie, les consommateurs recherchent une vie plus simple et moins angoissante.

Pour cibler l'évolution de la clientèle, les marques misent désormais sur une « étiquette épurée » qui mise sur la qualité plutôt que sur la quantité des ingrédients. La simplicité signifie également la transparence et la suppression des ingrédients controversés tels que les édulcorants et les colorants ajoutés. Un nombre croissant de marques ajoutent également des ingrédients riches en nutriments comme les vitamines et les protéines. Souvent, simple signifie naturel - tout au moins dans l'esprit du consommateur.

Il y a plus. Alors que nous allons vraisemblablement vers la fin de la pandémie, la vie reprend son cours, souvent avec une relance. Les gens ne se contentent pas de revenir à leur ancienne normalité : épuisés par les fermetures et les restrictions, ils veulent maintenant adopter le changement, repenser leur vie et commencer un parcours de croissance personnelle, d'authenticité et d'amour-propre. À la lumière de cela, les marques doivent adapter leur narration et leur produit, trouver de nouvelles et différentes façons de s'engager avec les clients et même reconsidérer leurs valeurs.

En ce qui concerne le marché des boissons, cela coïncide avec un plus grand nombre de personnes à la recherche de saveurs audacieuses, fortes et fières. Le goût acidulé n'a jamais été aussi populaire, accompagné d'une évolution vers un retour sans compromis à la simplicité, un aspect et une sensation naturels et un désir de nouveauté. «Les demandes des clients ont pris un tournant à 180 degrés sur le goût, en particulier en ce qui concerne les eaux de Seltz et les eaux pétillantes», explique Tom Gibson, chef aromaticien de la société de développement de boissons Flavorman[17].

#4 Soyez en bonne santé, mais allez-y doucement

La santé est toujours une priorité absolue pour la plupart des consommateurs, mais pas autant qu'au cours des deux dernières années. En effet, les boissons saines et fonctionnelles sont en expansion : les offres de boissons prêtes à boire sans ou à faible teneur en alcool ont explosé de l'Amérique du Nord à l'Europe et à l'Asie-Pacifique, se révélant être une option plus pratique et «sûre». Les buveurs sobres-curieux et les amateurs de produits sains sont aussi branchés que possible. L'intérêt pour la réduction de la consommation d'alcool est à son plus haut niveau, ce qui signifie qu'il existe un vaste marché inexploité et prêt à être servi pour les marques à faible teneur ou carrément sans alcool[18].

Cela dit, avec la réouverture faisant la une des journaux et les gens affluant dans les rues, certains consommateurs sont désormais ouverts à des boissons et breuvages légèrement moins salutaires. Plutôt que de renoncer aux expériences indulgentes, les consommateurs les adoptent avec quelques légères modifications. «Beaucoup d'ingrédients que vous trouverez dans votre armoire à épices de cuisine peuvent introduire un élément supplémentaire dans une boisson, offrant de nouvelles dimensions de saveur ou de fonctionnalité», explique Katie Clark, responsable du laboratoire de Flavorman. «Les consommateurs ont tendance à réagir à ces rebondissements avec des attentes plus grandes - une idée que les marques peuvent exploiter dans les offres de breuvages haut de gamme»[19]

#5 Soyez personnel. Personnaliser.

Des études montrent que les gens veulent personnaliser leurs saveurs et leur taux de sucre. Par exemple, les habitants de Singapour peuvent désormais personnaliser leurs boissons préférées, y compris les niveaux de sucre et d'ingrédients, chez Starbucks[20]. Cette tendance, loin d'être rare, traverse tous les segments et toutes les tranches d'âge. Les gens veulent des choix. Nous sommes sur la voie d'une véritable personnalisation liquide, où les boissons personnalisées et les boissons en tant que service seront une seule chose[21].

Aujourd'hui, la plupart des marques comptent sur l'emballage pour personnaliser leurs produits. À vrai dire, l'emballage peut véritablement démarquer son produit et s'adapter à plusieurs contextes, comme la consommation nomade et le commerce électronique. En 2022, les emballages esthétiquement plaisants et prêts à être publiés sur Instagram sont indispensables.

Cependant, il y a plus à être personnel qu'à personnaliser. Maintenant plus que jamais, les gens veulent des marques qui leur parlent à un niveau personnel - des marques qui peuvent embrasser leurs causes et s'approprier de la leur. Selon McKinsey, «cette cible peut générer une croissance record (or serve as an insurance policy against revenue slippage)»[22]. Ceci est particulièrement important à une époque où les clients sont de moins en moins fidèles et de plus en plus critiques.
 

Votre entreprise est-elle prête pour 2022 ? Si vous souhaitez rester au courant des tendances, contactez-nous.

 


[1] Source:Wired
[2] Source:World Economic Forum
[3] Source:Forbes
[4] Source:Healthworld.com, The Economics Times
[5] Source:McKinsey
[6] Source:The Economist
[7] Source:World Economic Forum
[8] Source:Morris
[9] Source:CNBC
[10] Source:World Economic Forum
[11] Source:McKinsey
[12] Source:First Insight
[13] Source:Business Wire
[14] Source:Euromonitor International
[15] Source:Vox
[16] Source:CNBC
[17] Source:World Tea News
[18] Source:Beverage Daily
[19] Source:World Tea News
[20] Source:Tando Beverage
[21] Source:Beverage Daily
[22] Source:McKensey
Pourquoi l'emballage est votre meilleur vendeur See all news